Photo 3 astuces pour reconnaître les matériaux HQE.

3 astuces pour reconnaître les matériaux HQE.

3 astuces pour reconnaître les matériaux HQE.

Désormais, il est impossible de dissocier construction de bâtiments et considération écologique. Tout le monde essaye de faire de son mieux pour contribuer, à sa mesure, au maintien de l'état de l'environnement. C'est dans cette optique que s'inscrit la norme HQE ou haute qualité environnementale. En effet, c'est une norme qui a pour but de réduire les répercussions négatives sur l'environnement. Cette réduction commence dès que les travaux de construction sont entamés, car cela commence avec le choix des procédés de construction qui sont utilisés par les professionnels effectuant ces travaux. Il ne faut pas non plus oublier le choix des matériaux, car selon leur nature ou leur provenance, certaines matières sont plus « propres » que d'autres. Il existe trois astuces pour reconnaître les matériaux HQE afin d'utiliser ce qu'il y a de mieux pour notre environnement. Il est fortement conseillé de procéder à ces astuces quand les travaux de construction sont effectués par les travailleurs tant pour la réalisation que pour la rénovation des bâtiments afin d'aboutir plus tard à une certification HQE.

Les matériaux HQE sont régis par trois principaux labels qui seront détaillés dans les prochaines lignes. Le premier label est l'écolabel européen. C'est un label qui couvre plus d'une centaine de produits du secteur de la construction et du bâtiment. Il a pour objet de tenir compte des lignes écologiques non semblables, à savoir le taux de substances nuisibles, comme le dioxyde, le titane et les composés organiques volatils, afin de permettre de qualifier un matériau HQE ou pas. Ainsi, pour avoir la norme HQE, un produit est soumis à plusieurs contraintes. Le deuxième label européen est celui de Nature plus. C'est un label qui ne se contente pas des règles environnementales, mais il y a aussi le respect du bien-être et de l'intégrité physique de ceux qui l'utilisent. Ces matériaux certifiés Natureplus doivent avoir un taux de 85 % de matières qui sont des matières premières minérales ou tout au moins renouvelables, tout en permettant le suivi tout le long de leur durée de vie. Ce sont les cas visibles dans le domaine de certification par la communauté européenne des matériaux HQE.

D'autres certificats en vogue

Autre que les certifications européennes, il y a aussi une certification globale qui est très rigoureuse et qui concerne surtout le bois utilisé dans la réalisation des travaux. C'est la certification FSC de l'anglais Forest Stewardship Council, qui garantit une méthodologie respectueuse des normes environnementales dans la production et l'exploitation de cette matière première de haute importance. Les lieux de production, c'est-à-dire les forêts d'où proviennent les arbres, sont gérés de manière à obtenir un renouvellement constant de la ressource au fur et à mesure que l'exploitation avance. Cela permet au bois de haute qualité environnementale d'être garant du maintien du critère de la biodiversité, dans la région d'où il provient. Le label FSC doit aussi permettre une traçabilité du produit et s'applique sur les produits dérivés du bois tel que le papier écologique de type recyclé. Ainsi, pour garantir l'authenticité de matériaux HQE dans le secteur des travaux, il existe ces trois types de labels garantissant un bon état de l'environnement. Ils sont destinés à la création de bâtiments ou à leur rénovation.  


Nos Sujets

Qu'est-ce qu'une certification hqe ?

Publié le 13/12/2017
HQE est une abréviation de Haute Qualité environnementale. Les normes de ce label ont été définies d'après le fruit des études menées par une...

Quelles sont les normes environnementales des bâtiments ?

Publié le 13/12/2017
Après que le dérèglement du climat, qui sous-entend son réchauffement, tout le monde essaye de faire son maximum pour préserver l'environnement....